Blog Archives

Comment parrainer

La démarche de parrainage constitue un ENGAGEMENT fort. Parrainer, c’est donner mais aussi recevoir. Le parrain a des devoirs envers son(sa) filleul(e) : il doit évidemment verser à l’association le montant de son parrainage (150€/an), qui permet sur place d’assurer sa scolarisation (frais de scolarité, fournitures scolaires). Cet argent sert aussi à aider la famille en période de famine et à soutenir la santé de l’enfant (achat de médicaments). Mais le Parrain doit surtout créer du lien avec son filleul, lui écrire, partager avec lui, le soutenir dans la durée. L’association aujourd’hui Tama-Yé compte au 1er janvier 2019, 99 enfants parrainés par 88 parrains et marraines. Le besoin est évidemment immense, et tout nouveau parrain sera accueilli avec joie. Certains parrains versant plus que leur propre parrainage, une dizaine d’enfants est également soutenue par l’association avec ces fonds, en attente d’un parrainage. Djara TANKOANO assure sur place le suivi des …

quo; En lire plus

Pourquoi parrainer un enfant ?

Pour les scolariser avant tout L’éducation est un facteur de développement tant individuel que collectif. Leur permettre d’apprendre le français (seule langue officielle commune à tout le pays et partagée par les pays voisins), la lecture, l’écriture et le calcul leur donnent l’espoir de s’élever dans l’échelle sociale et de ne plus dépendre seulement du travail de la terre qui n’assure la subsistance que de manière partielle et très aléatoire. En outre, leur promotion bénéficie à toute la famille. L’obtention d’un diplôme (Certificat d’Etudes, BEPC, voire plus) reste évidemment un objectif primordial. Dans un pays où le taux de scolarisation en primaire est de 36 %, et où la scolarité est payante (droits réduits mais que la plupart ne peut assumer), donner la possibilité de s’en sortir à des enfants que tout condamne à rester miséreux est une mission enthousiasmante. L’école n’apporte pas seulement l’instruction mais aussi l’éducation au sens …

quo; En lire plus

Forage d’un puit, pompe et chateau d’eau

Ce projet qui avait trouvé un financement grâce au comité de Meaux (77) du Secours Populaire français est entièrement réalisé. En novembre 2006, lors d’un voyage à Fada, nous avions pu négocier le contrat de forage d’un puits sur le terrain de Teëbo-Espoir. Après avoir consulté deux entreprises locales spécialisées, l’offre de l’OCADES s’était montrée la plus avantageuse. Les travaux comprenaient deux phases : La première phase consistait à creuser un puits tubé et à l’équiper d’une pompe. Nous avions finalement opté pour une pompe hors sol de type Volonta en raison de sa robustesse et de sa facilité d’entretien. Ce type de pompe n’offre pas un débit très important mais est compatible avec les débits généralement obtenus par les puits du secteur. La pompe est actionnée par un moteur électrique alimenté par le réseau public. La seconde phase, intervenue en 2007, a consisté à installer un château d’eau en …

quo; En lire plus